La tribune du président sortant automne 2021

Publié dans La tribune du président.

Pourquoi faut-il lutter contre l’illettrisme ?

Nous vous invitons à lire la tribune automnale d'Etienne Weber, une tribune mais aussi un passage de relais de la Présidence du CRI à Marion Crôle, membre du conseil d'administration au CRI depuis de nombreuses années.

Cher(e)s toutes et tous,
Marion Crôle a accepté la Présidence du CRI. En effet, mes activités professionnelles ne me permettent plus d’assumer les responsabilités de Président et j’ai donc dû démissionner. Cependant, je ne quitte pas complètement l’association, je ferai ce qui m’est possible pour participer à la bonne marche du CRI.


Pourquoi faut-il lutter contre l’illettrisme ?


Combattre l’illettrisme et l’illectronisme c’est :

  • Agir afin que chaque personne souffrant d’illettrisme puisse résoudre ses difficultés d’apprentissage, restaurer son image de soi, et transformer sa vie quotidienne, sa relation aux autres et sa place dans la société.
  • Lutter contre les inégalités en donnant à chacun(e) les moyens d’accéder aux différents codes symboliques de communication que l’espèce humaine a patiemment développé depuis le néolithique.
  • Permettre à toutes et tous de participer pleinement à la vie sociale et au développement de l’intelligence et de la sagesse collective qu’il nous faut mettre en œuvre pour résoudre les défis de notre XXI ième siècle.

    Nous n’aborderons ici que le dernier point.

    Pourquoi avons-nous plus que jamais besoin de l’ensemble de nos concitoyens et peut-être surtout de ceux qui présentent une fragilité1 , inadaptation, handicap, difficulté d’insertion ?

Parce que :

  • nous sommes arrivés à une étape de notre évolution où il nous faut ensemble trouver des solutions à la situation que nous avons créée : l’anthropocène qui risque de nous détruire ainsi que l’ensemble du vivant ;
  • nous avons besoin de toutes les singularités pour résoudre ce défi majeur ;
  • nous avons besoin de toute la diversité des formes d’intelligences possible pour « phosphorer » et mettre en œuvre de nouvelles actions. Et nous savons que l’intelligence rationnelle ne suffit pas.


Que faire ?

Il nous semble important d’associer à l’intelligence rationnelle - qui nous a apporté les progrès de la science et des techniques, mais aussi les difficultés dans lesquelles nous nous trouvons - d’autres dimensions humaines et champs de compétences.

Bref, de développer :

  • l’intégration des savoirs actuels pertinents - pour comprendre la richesse de l’humain et du monde dans lequel nous vivons - afin d’agir et poursuivre notre aventure humaine ;
  • la compréhension de notre univers émotionnel et nos sentiments ;
  • et enfin, la compréhension de notre fonctionnement cognitif infra conscient et non conscient qui influence nos prises de décisions, attitudes et comportements. Une des grandes questions se situe dans la réconciliation et la bonne utilisation des deux grands systèmes de pensée qui co-existent en nous, ce que Daniel Kahneman2  nomme Système 1 et système 2. A terme, cela signifie de nous interroger sur la pertinence de la mise en place d’apprentissage « infra-conscient » et « non-conscient » ? Les conférences de Stanislas Dehaëne3  au Collège de France peuvent, par exemple, nous être utiles pour réfléchir sur ce dernier point.


Les objectifs étant à la fois :

  • De changer de représentation et paradigme dans le sens donné par Edgar Morin4  « La notion de paradigme signifiant principe d’organisation de la pensée, de l’action, de la société, bref de tous les domaines humains (...) un changement de paradigme est un processus long, difficile, chaotique (...) il s’effectue sur un long travail historique à la fois inconscient, subconscient et conscient. La conscience peut contribuer à l’avancée du travail subconscient et inconscient. »
  • De créer de nouvelles solidarités, avec, notamment, les personnes illettrées. A partir de « réflexions et propositions pour exposer les bases d’une nouvelle politique afin de réformer, voire transformer la société5 . »
  • De construire une intelligence et une sagesse collective à la hauteur des enjeux actuels. « Il nous faut un mode de connaissance et de pensée capable de répondre aux défis des complexités et aux défis des incertitudes6 . »


    Je vous souhaite à toutes et tous une excellente rentrée.

    Etienne

Les citations :

1  Voir Pierre Bertrand : « Eloge de la fragilité » Ed : Liber 2000 et sous la direction de Denis Lafay « Un éloge de la fragilité ». Ed : L’aube. 2018
2  Daniel Kahneman : « Système1/Système2 : les deux vitesses de la pensée ». Ed : Flammarion. 2012.
3  Voir : Stanislas Dehaëne  http://www.college-de-france.fr
4  Edgar Morin : « Changeons de voie. Les leçons du coronavirus ». Ed : Flammarion. 2020.
5  Ibid Edgar Morin.
6  Ibid Edgar Morin

 


Partenaires

  • logo_fse.jpg
  • Europe
  • Préfecture PACA
  • Le commissariat à l'égalité du territoire
  • Région PACA
  • ANLCI

Le CRI

  • Centre Ressources Illettrisme
    de la région Provence Alpes Côte d’Azur

    3 Cours Joseph Thierry 13001 Marseille 
  • 04 91 08 49 89   

Accès