Enjeux et compétences de base
En entreprise
Action culturelle

Du point de vue des employeurs

 

La lutte contre l’illettrisme est d’abord apparue en France dans la sphère sociale. Elle était avant tout perçue comme une problématique sociale qui recevait une écoute favorable des acteurs économiques quand ceux-ci étaient réceptifs au discours social sur l’illettrisme et sensible à l'entreprise citoyenne.
La question de l’illettrisme, d’abord apparue en France dans la sphère sociale, est pleinement entrée dans la sphère économique, «100 000 salariés ont  bénéficié d’une formation de base au cours des cinq dernières années..» (H Fernandez, ANLCI). Ce phénomène est concomitant à l’évolution des métiers, à l’exigence d’une compétitivité accrue des entreprises, à l'extension des champs règlementaires, aux enjeux de recrutement et à une recherche toujours plus importante de productivité.
Il importe aussi de noter l’évolution des discours sur la lutte contre l’illettrisme : où le mot «illettrisme» ou l’expression «lutte contre …» n’apparaissent plus que comme vecteur de communication et de mobilisation, et disparaissent au niveau de l’action au profit d’une approche centrée sur les «compétences de bases» définies comme étant le socle des compétences nécessaires pour garantir à chaque personne des conditions favorables à son développement personnel, à sa citoyenneté active, à son intégration sociale, culturelle, et aussi professionnelle. Ce point est essentiel, car il montre à quel point ce socle est lié aux évolutions de la société où autour du noyau traditionnel des savoirs et connaissances que l’on regroupe autour des compétences : linguistiques, mathématiques et cognitives, apparaissent d’autres compétences : en technologie de l’information et de la communication, langues étrangères, …

C’est bien d’un socle de connaissances et compétences indispensables à l’accès à la formation technique dont il s’agit. Dans ce contexte, comme le précise Hervé Fernandez, Directeur de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI), la loi du 5 mars 2014 crée de nouvelles opportunités en faveur de la lutte contre l’illettrisme.

 

Partenaires

  • logo_fse.jpg
  • Europe
  • Préfecture PACA
  • l'ACSé
  • Région PACA
  • ANLCI

Le CRI PACA

  • 3 rue Joseph Thierry
    13001 Marseille 
  • 04 91 08 49 89   

Accès